portalthomasteissier_0101_henriwallon

GROUPE SCOLAIRE HENRI WALLON

Nîmes

portalthomasteissier_0102_henriwallon
portalthomasteissier_0103_henriwallon
portalthomasteissier_0104_henriwallon
portalthomasteissier_0105_henriwallon
portalthomasteissier_0106_henriwallon
portalthomasteissier_0107_henriwallon
portalthomasteissier_0108_henriwallon
portalthomasteissier_0109_henriwallon
portalthomasteissier_0110_henriwallon
portalthomasteissier_0111_henriwallon

Reconstruction du groupe scolaire Henri Wallon

Maîtrise d’ouvrage
Ville de Nîmes
Nature de l’opération
Groupe scolaire BBC de 18 classes
Montant des travaux
10 000 000 € HT
Surface
5300 m2
Statut
Livraison Septembre 2012
Intervenants
Mandataire Selarl Portal Thomas Teissier
BETs : P3G Structure/fluides+ ECMO + Etamine + Projetec
BASE+EXE+OPC

Introduction, l’architecture moderne du quartier

Le mouvement moderne né au début du XX siècle, a permis un renouveau de l’art et de l’architecture en promettant espace, lumière et salubrité pour tous dans une époque qui ne le proposait qu’à certains. Peut-être le Corbusier aurait-il dû admettre que sa démarche n’était pas dénuée de sens artistique, car l’application au premier degré de ces préceptes fonctionnalistes a anéanti ses propres rêves d’esprit nouveau au profit de villes nouvelles qui, construites dans l’urgence de l’après guerre, ne proposent pas une qualité de vie satisfaisante.

Ce projet est une occasion que nous devons saisir de redonner du goût et des couleurs au quartier. Il ne s’agit pas de poser une barre de plus, ni de prendre le contre pied de l’architecture moderne, mais belle est bien de contribuer à la rénovation urbaine. Nous ne cherchons pas à nier les caractéristiques du site mais proposons simplement d’apporter un équipement  respectueux de l’environnement au sens large et de l’environnement proche caractérisé par l’étrange coexistences de tours et de barres et d’espaces verts au fort potentiel.

Parti architectural

Dans l’architecture moderne, la rigidité des tours et des barres devait être contrebalancé par la qualité des espaces et des bâtiments publics. Ses espaces, et particulièrement ceux destinés aux enfants devaient être travaillés, pensés et construits dans une architecture plus organique, c’est-à-dire qui se rapproche, voire imite les formes de la nature. Comme par exemple la Citée Radieuse, Brasilia.
Ces concepts sont présents sur le site mais au stade d’intentions qu’il reste à concrétiser. La colline aux oiseaux propose un espace naturel intéressant mais à structurer, et la crèche prend déjà une forme plus souple. Nous proposons donc une architecture qui s’inspire des formes de la nature et la respecte, au travers d’une démarche de qualité environnementale.

Le bâtiment prend la forme d’une arborescence qui semble pousser depuis la colline. Les branches étant chacune affectée à une entité fonctionnelle du programme.
À l’image des branches d’un arbre, les corps de bâtiments se tordent, soit pour venir chercher la lumière, soit pour se protéger du vent et des nuisances sonores. L’autre « facteur de déformation » est l’adaptation au terrain naturel.
Ce parti architectural permet d’optimiser l’espace disponible en s’affranchissant de contraintes géométriques trop rigides. Ainsi le projet, épouse parfaitement les limites du terrain, que sont l’Avenue Kennedy et le talus rocheux de l’ancienne rue Utrillo. Ce principe architectural permet de jouer avec la topographie complexe du site et ancre le projet dans le terrain ou le décolle en fonction des besoins.

GROUPE SCOLAIRE (Nîmes)