portalthomasteissier_1501_palaisdessports

PALAIS DES SPORTS

La Grande-Motte

portalthomasteissier_1502_palaisdessports
portalthomasteissier_1503_palaisdessports
portalthomasteissier_1504_palaisdessports
portalthomasteissier_1505_palaisdessports

Construction du Palais des Sports

Maîtrise d’ouvrage
Commune de La Grande-Motte (34)
Nature de l’opération
Palais des sports, salles associatives et de salles des fêtes
Montant des travaux
2 439 184 € HT
Surface
3410 m2
Statut
Livraison janvier 2004
Intervenants
Mission de base
Mandataires Selarl Portal Thomas Teissier
BET TCE OTCE LR

La configuration du terrain de forme triangulaire, peu adapté à ce type de programme, nous a conduit à organiser le complexe sportif sur deux niveaux afin d’obtenir au sol une base rectangulaire et compacte. Le niveau zéro est composé d’une bande technique regroupant les vestiaires, sanitaires, les locaux techniques, ainsi que trois plateaux sportifs (la salle de danse, la salle de combat, la grande halle de sport). Le niveau 1 est composé du logement du gardien, d’un espace de préparation musculaire et d’une terrasse faisant parvis en relation directe avec le hall d’accueil du public et les gradins. Ainsi les accès du public à l’étage sont clairement différenciés de l’accès des sportifs en rez-de-chaussée.

La contrainte principale liée au programme était de concevoir des salles avec des hauteurs utiles variants de 15 m à 3,50 m. Conséquence de cette contrainte, la forme de la toiture est celle qu’aurait pris une feuille simplement posée sur les différentes salles.
Pour créer un éclairage naturel en profondeur du volume, cette feuille (toiture) est comme entaillée, les SHEDS sont crées en écartant les bords des entailles.

L’avantage étant que la forme finale, bien qu’apparemment gauche et inconstructible est en réalité complexe mais développable, elle peut ainsi être couverte par un matériau constitué de bandes de largeur égales. Ici l’aluminium formé en place, a été choisi pour sa pérennité, obtenue notamment, par des joints debout mais surtout par la continuité des feuillards d’une façade à l’autre.

Malgré les avancés de l’informatique lors des phases de conception (2000-2001) la toiture fut d’abord réalisé en maquette, puis dessinée suivant une vingtaine de coupes qui respectent les courbures admissibles par le matériau de couverture, pour être ensuite modélisé en 3D afin de vérifier l’aspect général et produire des coupes tout les mètres. Enfin l’entreprise a réalisé le prototype échelle 1 d’une travée pour valider le concept.

PALAIS DES SPORTS (34)